fbpx

Une Youtubeuse marocaine expose ses problèmes avec sa famille sur la toile et indigne les internautes

Par le 15 juillet 2019 à 11:22

On en parlait il y a un temps, la Youtubeuse Marocaine défraye la chronique avec le contenu qu’elle propose, et avait réuni plus de 5000 personnes à Kénitra, venues pour la rencontrer. Toutefois, la toile est actuellement enflammée avec ses nouvelles vidéos qui cumulent plus d’1 million de vues chacune et dans lesquelles Asmaa Beauty expose sa vie privée ainsi que ses problèmes avec sa belle famille ce qui a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux…

Publicité

La Youtubeuse marocaine a, en effet, décidé de régler ses comptes avec ses beaux parents à travers YouTube. Trois vidéos ont déjà été publiées depuis deux jours, et dans lesquelles Asmaa partage avec son million de followers, ses problèmes familiaux et se dispute avec ses beaux parents devant sa caméra. Ces derniers n’ont pas manqué de réagir à travers d’autres vidéos publiées dans différents comptes YouTube.

Publicité

Une affaire de famille étalée sur YouTube qui a indigné les internautes, qui ne cessent de critiquer « le niveau des vidéos partagées sur la plateforme » et qui se classent dans les tendances de Youtube, pendant que d’autres ont même décidé d’organiser un rassemblement pour soutenir la Asmaa Beauty… On vous laisse en juger par vous même.

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 choses dont tu te rappelleras seulement si tu es né avant Internet

5 des meilleurs restaurants mexicains à Casablanca

11 choses que l'on apprend vraiment à l'université

Ces 10 séries à regarder lorsque votre moral est à zéro

14 types de filles bourrées en soirée

10 choses que tu as faites à ton grand frère et que tu n'as jamais avouées

Quiz : Sais-tu parfaitement parler R'bati ?

10 choses que tout étudiant a déjà vécues

Les meilleures idées pour un bizutage réussi

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...