fbpx

Un syrien exploiterait des photos et vidéos de plusieurs jeunes marocaines

Avatar

Par le 12 juin 2020 à 15:18

Mohamed Belmehdi, le président du Centre marocain de protection contre le chantage électronique vient de révéler un scandale de sextorsion ayant secoué la toile: un Syrien serait derrière l’exploitation de plusieurs jeunes marocaines.

Publicité

LeSiteInfo rapporte que l’individu de nationalité syrienne utiliserait un groupe WhatsApp nommé « Admin » pour amadouer ses proies. Prétendant habiter en Suède, il inciterait ses victimes à partager des photos ou vidéos pour ensuite les vendre au pervers le plus offrant.

Publicité

Alors que des jeunes marocaines sont en quête de télétravail, notamment à cause de l’extension de l‘état d’urgence sanitaire, ce manipulateur leur aurait promit un salaire mensuel de 9000 Dhs en contrepartie d’un travail à distance. Plus encore, il prometterait de gros virements bancaires pour encourager ses victimes à filmer des vidéos.

Dans la même veine, le président du Centre marocain de protection affirme que plusieurs jeunes filles seraient malheureusement tombées dans le piège.

Rappelons une dernière fois qu’il ne faut jamais faire confiance aux inconnus sur le net. Toute information personnelle pourrait ensuite devenir une arme contre vous.

Avatar

Influenceur instagram à mes heures perdues et voyageur dans l'âme, j'aide les jeunes a se dépasser physiquement. Vecteurs de créativité et d'expression, les réseaux sociaux sont ma vocation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Ces choses que seuls les mega-fans d'Harry Potter comprendront

5 raisons pour lesquelles le Marocain préfère le Nokia 3310 à l'iPhone X

Voici pourquoi j'ai décidé de ne pas quitter le Maroc

6 plats d'étudiants Marocains super bizarres !

Voyage : 8 vérités à découvrir sur les Pékinois

Le TOP 20 des musiques de l'année 2000

12 signes qui prouvent que tu es indépendant

6 choses que tu fais quand on te coupe l'électricité

Ces nouveaux mots anglais vont vous bluffer

Les 5 plus grands mythes de la technologie