Une Marocaine, arrêtée, après avoir tué son époux afin de rester avec son amant

Par le 5 mars 2021 à 13:46

Une bien sombre histoire s’est déroulée dans le douar Zemamra (province de Berrechid). Un cinquantenaire a été étouffé par son épouse, âgée de la quarantaine, pour qu’elle puisse continuer sa relation adultère avec son amant.

Publicité

A en croire les informations rapportées par le quotidien Hespress, une enquête a été ouverte par la gendarmerie royale, après l’arrestation de la femme soupçonnée d’avoir tué son mari. Le corps de la victime a été transporté à la morgue afin d’y subir une autopsie. L’épouse a affirmé que son mari “est décédé d’une mort naturelle dans son lit, pendant son sommeil”, ce qui aurait éveillé les soupçons de la famille et d’autres témoins présents.

Publicité

D’après ces derniers, la relation entre l’épouse et le défunt étaient tendues. Le mari soupçonnait “sa femme de le tromper avec un homme de la région Oulad Abou”, ce qui l’a poussé à fermer sa maison et à cacher les clefs pour “empêcher sa femme de quitter le domicile la nuit pour rejoindre son amant”.

L’enquête préliminaire et les résultats de l’autopsie ont révélé que la victime est morte étouffée, et que la mort n’était pas naturelle. Les enquêteurs ont alors poussé l’interrogatoire avec la femme qui a fini par avouer son crime. Son amant a également été arrêté et placé en garde à vue. Ils ont été présentés ce jeudi 4 mars devant le procureur du roi à Settat.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Si tu as fait 13 de ces 17 choses, toi aussi tu as cru très fort que tu allais te (re)mettre au sport

11 choses que vous ignorez probablement sur la série Vikings

Voici les 5 villes les plus chères au Maroc

5 phrases cultes de nos grand-mères

10 situations que tu as sûrement déjà vécues si ton père est retraité

Loin des yeux, loin du cœur ? Voilà comment animer votre relation à distance lors du confinement

13 sublimes endroits que les Marocains adoreront visiter en Russie

30 choses que tu regretteras ne pas avoir faites quand tu seras plus agé(e)

Diabétique depuis l'âge de 10 ans, cette influenceuse et "Fitness Addict" a fait de sa maladie sa plus grande force

J'imagine mon Maroc : Et si tout le monde payait ses impôts?