fbpx

Une Marocaine se fait passer pour une avocate et escroque des immigrants

Par le 30 octobre 2021 à 11:39

Elle a 25 ans et elle réside en Espagne. Elle a  facturé entre 1 500 et 2 000 euros pour avoir prétendument mené des procédures judiciaires et d’immigration.

Publicité

 

La police espagnole a  arrêté une Marocaine de 25 ans, ayant sa résidence légale en Espagne et un casier judiciaire en tant qu’auteur présumé de crime de fraude et d’usurpation d’identité, se faisant passer pour une avocate utilisant l’identité et le numéro collégial d’une avocate parvenant ainsi à collecter des sommes importantes auprès d’immigrants marocains.

Publicité

 

 

L’enquête a commencé à la suite de déclarations faites dans les bureaux de police d’une avocate qui a déclaré avoir reçu la visite d’un couple dans son  cabinet, qui lui a reproché de les avoir escroqué dans l’exécution des procédures d’immigration. Cette avocate a déclaré qu’elle n’avait pas ces personnes comme clients, et qu’elle n’avait effectué aucune procédure en leur nom à aucun moment.

 

Ainsi, l’activité illégale d’une citoyenne marocaine de 25 ans ayant sa résidence légale en Espagne a été découverte, avec des antécédents d’usurpation d’identité et plusieurs autres délits.

 

Ces objectifs n’auraient été autres que d’attirer des clients parmi les citoyens étrangers d’origine marocaine en se présentant autant qu’avocate  spécialisé dans les procédures d’immigration.

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résigné, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 choses à ne surtout pas dire à une femme

Top 10 des jeux mobile les plus insolites

Nos Instagram Awards : Les 21 comédiens marocains à suivre en 2021

17 signatures iconiques de personnes célèbres

Voici pourquoi le Black Friday n'est pas vraiment fait pour les Marocains

Top 5 des meilleurs restaurants italiens à Casablanca

L’histoire de ce nourrisson, parmi les arrivants à Sebta, raconté par son sauveur

Rien ne vaut l'Aïd de quand nous étions petits

Vous avez déjà entendu parler de Kawtar Ouazad ? Faites sa connaissance à travers cet article

17 choses qui t’arrivent quand tu pars étudier à l’étranger