fbpx

Youssef El Azzouzi, ce Marocain finaliste du prestigieux « Stars of Science »

Par le 4 novembre 2019 à 11:43 - 211 réactions

Ceci est sans doute l’inspiration de la semaine ! Comme quoi quand on croit à ses rêves, qu’avec de la dévotion et de la persévérance, il n’y a pas grand chose qui puisse nous arrêter. La qualification d’un chercheur Marocain à la finale de « Stars of Science » en est justement la preuve.

Publicité

« Stars of Science » est une compétition sous forme de programme télé qui a lieu annuellement au Qatar. C’est un tremplin prestigieux qui permet de mettre en exergue, les innovations de chercheurs issus du monde arabe, dans différents domaines. Youssef El Azzouzi  est un jeune chercheur Marocain. Il a présenté une innovation qui pourrait bien révolutionner le domaine médical. Son invention consiste en un « Stent d’Ajustement du flux sanguin! »

Publicité

D’accord, pour mieux vous expliquer, il s’agit d’une prothèse qui permettrait une meilleure distribution du flux sanguin. Ce serait parfaitement utile pour réduire les frais médicaux, relatifs au traitement de l’insuffisance cardiaque.

Le Maroc est ainsi qualifié pour la finale de la compétition pour la première fois, après que Ahmed Zahlan, un autre marocain ait figuré dans le Top 9 du programme en 2018.  Avouez qu’il y a de quoi être fière hein ?

Pour aider notre chercheur, vous pouvez bien voter pour lui via ce lien.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Quand les marocains parlent aux marques sur les réseaux sociaux

Eddine, ce blogueur marocain passionné par le Make-up et le chant

Quiz : Quelle saison es-tu ?

Comment reconnaître la période des élections communales au Maroc ?

Voici 10 astuces ingénieuses qui vous faciliteront la vie

9 images qui prouvent que Hassan II était un papa attentionné envers ses enfants

Envie de prendre un café à Tanger ? Nous avons 5 adresses mythiques que pour toi

Les 5 plus belles cascades au Maroc

10 types de personnes qu'on rencontre tous le jour de Aid El Adha

L'anxiété n'est pas une blague et ça mérite qu'on en parle