fbpx

9 choses à savoir sur Abdellatif Hammouchi, patron de la DGSN et DGST

Par le 29 novembre 2019 à 11:00 - 289 réactions

Patron de la Direction Générale de la Sûreté Nationale et de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi fait sensation sur les réseaux sociaux et intrigue les marocains. Il est le « super flic » du Roi Mohammed VI et dans cet article, on vous fait un petit zoom sur lui.

Publicité

1. C’est en 2015 qu’il a été nommé directeur de la DGSN par le Roi Mohammed VI, tout en conservant son poste de DG de la DGST

Selon les confidences du porte-parole de la DGSN rapportées par Jeune Afrique, Hammouchi passe généralement « une demi-journée dans le siège de la DGSN à Rabat ».  Le reste du temps, « il est dans son autre bureau DGST  à Témara. »

Publicité

2. Il est « le Super flic du Roi Mohammed VI »

Il est le premier flic du Maroc ainsi que le premier agent de renseignement. C’est « un véritable serviteur de l’État aussi secret qu’incontournable ».

3. Certains sécurocrates ne croyaient pas en l’avenir de Hammouchi

Jeune Afrique rapporte qu’un familier du sérail avait même confié : « La charge de travail est trop lourde pour un seul homme, il va exploser en plein vol. »

4. Il n’a pas pris de vacances depuis 20 ans…

Un vrai dévouement au travail…

5. « Il est capable de citer, de mémoire, les noms des membres d’une cellule terroriste, de retracer leurs parcours et leurs liens avec d’autres groupes… »

Il maitrise, selon un ancien du ministère de l’Intérieur cité par Jeune Afrique, « sur le bout des doigts les mouvances islamistes et organisations jihadistes. »

 6. Il est solitaire avec peu d’amis…

Jeune Afrique cite qu’on ne lui connaît « aucune fréquentation mondaine.. Jamais de restaurants. Un côté « moine-soldat », constamment disponible pour le souverain. Jamais de frasques. »

7.  Il était devenu le plus jeune directeur de la DST depuis l’indépendance du pays…

À tout juste 39 ans… Et ce, après avoir fait des études en droits à l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Dhar Mehraz de Fès et intégré les rangs de la police en 1993. Il est diplômé en sciences politiques et spécialités dans les domaines de la sécurité et du renseignement à Paris, Londres et Washington tout en étant trilingue.

 

8. Il a été convoqué par une juge française, ce qui a provoqué une crise diplomatique entre Paris et Rabat

Suite à trois plaintes pour « complicité de torture. »

9. La CIA aurait tenté de le débaucher

Selon Jeune Afrique la CIA lui aurait proposé la nationalité américaine ainsi qu’un haut poste à Langley. Toutefois, il a décliné l’offre.

 

« Marocain je suis né, marocain je resterai, marocain je mourrai. » – Abdellatif Hammouchi - Jeune Afrique

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

17 situations que les filles poilues ont marre de vivre

10 raisons pour lesquelles les Marocains sont toujours en retard

Quiz : Es-tu un vrai R'bati ?

16 signes qui font de toi un attaché inconditionnel à ton lit

10 tendances féminines que les hommes détestent

Pourquoi certaines personnes ont plus peur d’être en couple que d'être célibataires ?

19 blagues pour tous ceux qui s'ennuient...

Ne dis pas que tu es graphiste si tu n'as pas déjà entendu une de ces phrases

7 moments où nous détestons Facebook

12 sensations les plus satisfaisantes que seul une fille peut comprendre !