fbpx

Accusé de plagiat par Said Mosker, Gad Elmaleh aurait perdu la première manche…

Par le 24 avril 2019 à 10:30

L’humoriste d’origine marocaine Gad Elmaleh est toujours au coeur de l’actualité. Alors que son histoire avec CopyComic semble se dénouer, le chanteur marocain Said Mosker aurait gagné « la première manche » contre lui dans une autre histoire de plagiat.

Publicité

DR

L’affaire date de 2016. Said Mosker avait en effet, décidé de poursuivre en justice Gad Elmaleh pour plagiat, suite à la sortie de la chanson « Danse de la joie » en 2015. Un titre en featuring avec LiMa Project qui, selon, Said Moskir, est une copie de sa propre chanson « Mama », sorti en 2005 et qui a été déposée en France à la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) en 2004.

Gad Elmaleh & LiMa Project "Danse de la joie (Lalala)" – Clip Officiel

Said Mosker – Mama Mama (Official Music Video) | (سعيد مسكر – ماما ماما (فيديو كليب

Selon les informations rapportées par H24info, « l’expert mandaté par le tribunal français aurait déclaré ce 4 avril qu’il s’agissait bel et bien d’un plagiat de la chanson « MAMA » » » et que la poursuite judiciaire entamée par Said Mosker serait « parfaitement recevable ».

Publicité

La même source ajoute que le juge du tribunal de Paris aurait demandé à l’humoriste marocain « de fournir les coordonnées des auteurs compositeurs et éditeurs de la chanson « Danse de la joie » lors d’une  audience de procédure  qui se tiendrait le 11 juin prochain. »

 

 

Publicité

Les indémodables

9 choses qui passent par la tête d'une fille durant Ramadan

7 fois où ton application Wallet peut te sauver

Voyage : 8 vérités à découvrir sur les Pékinois

18 choses qui ressemblent à Adolf Hitler

10 bonnes raisons de tomber amoureuse de Assaad Bouab

15 choses indispensables à avoir dans sa voiture

Voilà madame pourquoi tu ne devrais pas laisser ton bébé avec son papa

20 habitudes que tu développes quand tu as vécu seul trop longtemps

Ces 15 phrases loufoques de clients s'adressant à des agences web

Mon beau Maroc : Oued Laou, le havre de paix