Adil El Omari réagit au défi de la joueuse internationale Ibtissam Bouharat

Par le 9 juillet 2019 à 18:05

L’affaire des propos « sexistes » et « misogynes » de Adil El Omari continue de faire couler de l’encre… Après la réponse de Choumicha, la joueuse internationale d’origine marocaine Ibtissam Bouharat avait également réagi à travers une vidéo dans laquelle elle le défie de disputer un match contre son équipe 100% féminine. L’équipe perdante devra cuisiner une recette « Choumicha »…

Publicité

Défi accepté par El Omari…

L’animateur qui vient de déclencher une énorme polémique et qui se trouve actuellement sous les feux des critiques, a accepté le challenge lancé par la footballeuse professionnelle Ibtissam Bouharat. 

Publicité

« Bonjour Ibtissam Bouharat, c’est Adil El Omari. J’ai vu la vidéo de votre défi. J’accepte le défi quand vous voulez et où vous voulez. Avec grand plaisir. Que l’on gagne ou l’on perde, on fera la cuisine ! Parce qu’elle est universelle tout comme le football. Merci. » a-t-il annoncé dans une vidéo partagée sur le compte de Radio Mars.

D’autre part, les internautes continuent de demander à la HACA de sanctionner l’animateur qui a été suspendu pour 3 jours par la radio suite aux propos sexistes qu’il avait tenu et qui dénigrent la femme.

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 raccourcis clavier qui seraient parfaits pour nous les Marocains

10 photos qui vont te faire déprimer tout de suite

11 choses que l'on apprend vraiment à l'université

Examens, boulot, couple... On dit stop et on s'occupe de soi !

12 choses qui prouvent que tes années à l'université sont les meilleures

Nous sommes tous des stalkers ?

Photos : Il était une fois la station Sidi Harazem, un patrimoine moderne marocain en danger

5 symboles connus dont vous ignorez probablement la signification

Soraya Azzabi : "Le Maroc est mon premier amour"

8 choses que seules les filles grandes de taille comprendront