fbpx

Casablanca risque de se retrouver sans bus…

Par le 24 juillet 2019 à 10:47

Alors que la ville de Casablanca devait se doter de nouveaux bus, il semble qu’il faut encore attendre…

Publicité

L’adjoint du maire de la ville Mohamed Bourhim vient de l’annoncer sur sa page Facebook. Les nouveaux bus de la capitale économique ne seront pas prêts le 1er novembre 2019, comme prévu. Une nouvelle qui risque de surprendre plus d’un…

Publicité

« Malheureusement, les nouveaux bus de Casablanca ne seront pas prêts le 1er novembre, c’est-à-dire à la fin du contrat actuel avec la société chargée actuellement de la gestion du transport des bus. »a annoncé Bourhim en ajoutant:  » La gestion de ce dossier est un échec. J’avais déjà proposé de créer une société de développement local, afin d’être prêts pour gérer tous les imprévus mais surtout la période de transition. Ma proposition n’a pas été prise en compte… »

« En ma qualité d’adjoint du maire, je vous annonce que je n’ai aucune information depuis que la gestion de ce dossier a été léguée à l’ECI.  Ma responsabilité envers les Casablancais m’oblige à tirer la sonnette d’alarme… » a-t-il souligné. 

Les Casaouis risquent donc de se retrouver sans bus… 

 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Stars In The Place, l'évènement qu'il ne faut pas rater pour immortaliser le dernier week-end de 2019 !

Et si les acteurs de How I Met Your Mother étaient marocains ?

La Tour Eiffel et ses 1001 répliques

Ces 8 GIFs vont te faire oublier la faim du jeûne

6 astuces beauté pour montrer de l'amour à ses cheveux bouclés

Petite introduction dans l'histoire du monde des animés et de la culture nipponne

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...

7 situations que seuls les gens avec des rires hors-normes ont connues

13 produits que les Marocains adorent et consomment à volonté

Les véritables raisons derrière le choix de ces destinations par les jeunes marocains