Les faux mendiants touchent jusqu’à 300 dirhams par jour

Par le 21 octobre 2020 à 17:01

La mendicité est un phénomène que l’on voit régulièrement dans les rues du Maroc. Tandis que certaines personnes démunies sont réellement dans le besoin, d’autres, en revanche, en ont fait une profession. Et pour cause, les « mendiants professionnels » peuvent gagner jusqu’à 300 dirhams par jour, ce qui reviendrait à 9 000 dirhams par mois.

Publicité

De nos jours, la mendicité est un choix de métier. Devant les supermarchés, les feux rouges, les mosquées, surtout dans les quartiers chics, certaines personnes demandent l’aumône, en adoptant des stratégies bien étudiées pour attirer la compassion des passants. Ali Chaabani, professeur-chercheur en sociologie, a déclaré qu’ « il existe des mendiants qui refusent des offres de travail, parce qu’ils gagnent au minimum 250 à 300 dirhams par jour. » Une pharmacienne à Kénitra du nom de Naima déclare:  » Souvent, on vient mendier devant ma pharmacie et quand quelqu’un leur achète ou leur donne du pain…, ils refusent  »

Publicité

Pour information, près de 100 enfants ont été sauvés de l’exploitation en mendicité, dans les villes de Rabat, Salé et Témara, jusqu’au début de la période de confinement.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 bonnes raisons d'aller lire le livre 'L'Khibrologue' tout de suite

Mon beau Maroc : Belyounech, où le paradis sur Terre

13 habitudes que tout étudiant développe à la fin du mois

12 choses qui t'arrivent quand tu es super mn7ouss

7 situations désagréables qui t'arrivent quand tu manges

4 personnalités mondiales qui ont échoué avant de connaître un succès immense

20 signes qui font de toi un grand passionné de l’automobile

Top 10 des questions qu'on aimerait poser à, au moins, l'un de nos potes

Marrakech : 7 riads branchés qui vous feront profiter de l’authenticité de la Médina à moins de 200 dh

Coronavirus: Les anti-inflammatoires pourraient aggraver l’infection?