fbpx

La championne de boxe Ruby Jesiah Mesu se convertit à l’Islam

Par le 20 novembre 2020 à 17:08

La championne de boxe néerlandaise Ruby Jesiah Mesu a annoncé sur son compte Instagram s’être convertie à l’islam.

Publicité

D’après les informations rapportées par Bladi, Ruby a prononcé sa Chahada dans une mosquée aux Pays-Bas en présence de témoins. Connue également sous le nom « The Lady Tyson », elle a été félicitée de par de nombreuses personnalités musulmanes. Pour rappel, Ruby Jesiah Mesu, a été victime d’un terrible accident de voiture en 2016. Un drame qui a interrompu sa carrière dans le kick-boxing et des arts martiaux. Après des interventions chirurgicales critiques, il lui a fallu des mois de rééducation physique et mentale pour retrouver sa confiance. Contre l’avis de ses médecins, elle est retournée à son sport favori un an et demi après l’accident, affirmant : « Avant l’accident, je travaillais vraiment pour atteindre un objectif. Si tout cela disparaît soudainement, vous perdez la motivation. J’ai toujours gardé cette volonté de kick-boxing, de devenir une championne ». Puis d’ajouter : « les combats me donnent beaucoup plus de satisfaction. Après un an et demi de dur labeur, j’ai obtenu un accord de l’hôpital pour me battre à nouveau « . « Si je ne fais pas de kick-boxing, je ne suis tout simplement pas heureuse « , a-t-elle conclu.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Et pendant ce temps : Certaines prostituées innovent pour continuer leur services au Maroc en plein confinement

10 couples marocains mythiques

8 choses que tu constates quand ton statut change d’un étudiant en adulte responsable

20 situations que vous avez forcément vécues si vous êtes le plus petit de la fratrie

9 femmes marocaines à qui on aimerait dire 'nti m3elma'

16 avantages d'avoir des petits seins

10 trucs qu'on a tous faits en tant qu'étudiant(e)s

Le top 8 des métiers qui ne lâchent pas leurs téléphones au Maroc

13 bonnes raisons de rester célibataire...

Voici à quoi ressemblerait ta vie si Google n'existait pas