fbpx

L’ISCAE compte rembourser les élèves n’ayant pas été présélectionnés suite à la polémique causée

Par le 20 juillet 2018 à 8:58

Qui dit baccalauréat dit résultat et résultat rime avec joie… mais des fois, avec pleurs. Après un court moment de soulagement, place au stress des présélections et des concours. À ce titre, les candidats sollicitent les meilleures écoles, chose qui est totalement normale pour tout futur étudiant se souciant de son avenir.

Publicité

L’ISCAE et le changement de cette année

Cette année, l’ISCAE qui est un groupe de renom dont la formation tant convoitée était jusque-là accessible via les classes préparatoires, réouvre ses portes même pour les candidats post-bac. Cette opportunité donne la chance aux candidats de s’inscrire afin de pouvoir être présélectionnés pour le concours d’admission directement après le bac. Toutefois, les frais de dossier s’élèvent à 700 dhs, chose qui a suscité plusieurs questionnements vu le nombre important de candidatures reçu (4600 candidatures pour 500 places disponibles).

Plusieurs internautes ont décidé d’exprimer leur mécontentement et indignation sur les réseaux sociaux, accusant l’école d’ »escroquerie » et de « vol ».

Publicité

 

 

 

 

 

 

 

L’école sort de son silence

Ce jeudi 19 juillet, l’ISCAE a décidé de sortir de son silence et a partagé un communiqué où elle explique les modalités et annonce le remboursement des candidats n’ayant pas été présélectionnés. Une nouvelle qui ravira plus d’un.

L’ISCAE, à travers ce communiqué, souhaite mettre au jour ce malentendu. En effet, Nadia Biaz, directrice générale du groupe, reconnaît qu’ils n’ont pas été assez clairs sur les conditions d’accès et qu’ils n’ont pas pris le temps nécessaire pour communiquer là dessus, chose qu’elle a promis de faire pour les années à venir. Les frais, quant à eux, ont été justifiés par la logistique coûteuse, surtout que l’organisation sera faite en interne.

Mon moteur dans la vie, c’est de contribuer à la bienveillance envers nous et entre nous. À l’aise avec les différences de cultures, j’ai à cœur de développer mes qualités et apprendre de nouvelles choses, notamment dans le domaine de l’amélioration de soi. La pensée positive m'est une vertu.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 phrases que nous avons déjà entendues de nos parents marocains

Tu sais que tu as joué au foot de rue quand...

17 problèmes que seules les filles aux cheveux bouclés connaissent

10 choses que tu connais si tu as un ami DJ

9 choses que les femmes en couple adorent entendre mais qu'elles ne diront jamais

Tout sur Kandisha, la nouvelle collection de bijoux de Rhita Benjelloun

20 mensonges que les filles se disent avant de sortir en boite

Google Street View : des paysages à couper le souffle

10 choses à faire pour être un super être humain dans la vie de tous les jours

From Startupper to Cancer Fighter, voici le livre de l'histoire inspirante de Hamza Aboulfeth