fbpx

Najia Nadhir, la mécène marocaine aurait failli se faire avoir par des arnaqueurs

Par le 6 mars 2019 à 14:45 - 153 réactions

Alors que Najia Nadhir, une femme d’affaires marocaine avait offert un don de près de 12 millions de dirhams afin de construire une école et de réhabiliter d’autres à Settat, tout en faisant sensation sur la toile, elle aurait failli tomber dans les filets des arnaqueurs.

Publicité

Selon Le 360, qui cite le quotidien arabophone Al Akhbar, l’histoire de cette mécène relayée par de nombreux médias, aurait suscité l’intérêt d’une bande d’arnaqueurs qui aurait tenté de profiter de sa gentillesse ainsi que sa générosité.

Publicité

Un homme originaire de Ben Hmad aurait fait appel à Najia afin de l’aider à subvenir aux besoins de son fils atteint d’une maladie incurable. Il aurait demandé 30.000 dirhams pour des analyses et aurait eu un retour favorable de la part de la grande dame. Toutefois, cette dernière aurait été sollicitée par la même personne pour un montant de 600.000 dirhams, pour les besoins d’une prétendue opération chirurgicale que son enfant devra subir à l’étranger.

Une demande qui aurait poussé la généreuse dame à alerter la gendarmerie royale pour lui tendre un piège. Il aurait été, par la suite, arrêté pour ensuite avouer qu’il avait deux autres complices avec lui, à Casablanca et Rabat. 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 choses que vous ignorez probablement sur Prison Break

Mon beau Maroc : A la découverte de Saïdia Med

14 bonnes raisons que Nutella c'est la vie

15 types de personnes avec lesquelles on a tous déjà parlé sur les réseaux sociaux

8 choses que tu peux faire après un message de rupture

6 choses qu'il faut savoir sur l'école supérieure marocaine

Si tu as plus de 7/10 à ce quiz, c'est que tu es une véritable accro au make-up

12 poses de filles qu'on en a marre de voir

11 preuves que les dîners entre amis sont les meilleurs

Je suis marocain, j'ai une passion mais mes parents ont une autre vie pour moi