fbpx

Un aperçu pas très satisfaisant de la situation actuelle de la femme marocaine

Par le 16 juillet 2018 à 16:20 - 275 réactions

« Ceci est un article d’opinion. Il n’engage que la responsabilité de son auteur et ne reflète pas l’orientation ou le point de vue du site. »

Publicité

Aujourd’hui, il faut se poser la question sur ce que c’est qu’être une femme au Maroc… sur sa place au Maroc.

Le cas de la femme au Maroc est-il le même qu’une femme ailleurs dans le monde ? Y a-t-il un décalage entre ce que nous pensons voir et ce que nous voyons réellement  ? Qu’à fait le Maroc pour améliorer la place de la femme dans la société ?

Publicité

Une pseudo-amélioration

La place de la femme au Maroc a évolué et ce, durant ces vingts dernières années. La femme marocaine a acquis de nouveaux « droits ». Réforme du Code de la famille, intégration dans le domaine politique et l’adoption de la loi 103-13 dénonçant les violences contre les femmes attestent des changements en la faveur de la femme marocaine.

Afin d’encourager la participation des femmes à la vie politique, chaque parti politique doit dorénavant proposer, en plus des listes traditionnelles, une liste composée seulement de femmes. Cela prescrit un minimum de 60 sièges aux femmes sur les 395 du parlement.

L’article 19 de la constitution de 2011 donne une idée sur l’intention des hautes instances d’agir pour l’égalité hommes-femmes :

«L’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental, énoncés dans le présent titre et dans les autres dispositions de la Constitution, ainsi que dans les conventions et pactes internationaux dûment ratifiés par le Royaume et ce, dans le respect des dispositions de la Constitution, des constantes et des lois du Royaume. L’Etat marocain œuvre à la réalisation de la parité entre les hommes et les femmes. Il est créé, à cet effet, une Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination. »

Agence Afrique

Malgré toutes ces améliorations, la réalité reste tout autre

Selon le rapport de l’organisation économique, le Royaume est à la 136ème sur 144 pays classés selon le niveau d’égalité hommes-femmes. Son score a augmenté, passant de 0,583 il y a 10 ans à 0,598 aujourd’hui (la note 1 représentant la parité totale). Il reste tout de même loin d’atteindre la parité en matière de participation économique des femmes (0,391). Ainsi, une femme gagne en moyenne 3,295 dollars (soit environ 30.000 dirhams) alors qu’un homme gagne en moyenne 12,471 dollars (soit environ 118.000 dirhams).

Notre société manifeste du passéisme, selon l’étude internationale International Men and Gender Equality Survey réalisée dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) publiée par ONU Femmes, la majorité des hommes interrogés ont toujours des attitudes inégalitaires en matière de genre. Certains hommes – un quart ou plus – approuvent certains des aspects de l’égalité tels que la violence contre les femmes ainsi que l’accès à des postes de responsabilité.

Les résultats de l’enquête font aussi ressortir la place qu’occupe le patriarcat dans notre société et confirment l’ambiguïté des attitudes en public et privé. Les hommes soutiennent la mise en place de lois en faveur des droits des femmes, la pratique de ces droits dans la vie privée est tout autre, leurs comportements ont tendance à être plus conservatrices.

La voie vers une égalité tangible entre les hommes et les femmes dans tous les domaines se révèle épineuse et alpestre. Comment parler de la place de la Femme au Maroc sans citer l’espace public, la femme subit le harcèlement dans tous les types de lieux publics : la rue, les autobus, les taxis, la plage, les cafés… Les acteurs sont nombreux… les spectateurs aussi. Ce sujet demande l’implication de tous dans les efforts pour permettre aux femmes de se sentir en sécurité dans les lieux publics, afin qu’elles puissent exercer leur liberté et profiter de la même manière que les hommes, des espaces publics.

Changer l’image des femmes dans les médias est une solution parmi tant d’autres. Il suffit de regarder nos chaînes pour constater que les femmes sont des mères au foyer dans la majorité des émissions et des publicités diffusées. Ici aussi, une mobilisation s’impose.

Discrimination économique : quelques chiffres
  1. 22,7 % représente le taux d’emploi des femmes au Maroc fait sur la base de calcul du nombre de femmes ayant un emploi et le nombre total de femmes.
  2. 73,2 % représente le pourcentage de femmes rurales touchées par l’emploi avant l’âge de 15 ans, pour rappel, elles quittent leur scolarité pour une mince rémunération.
  3. 87,5 % est le pourcentage de femmes dans le monde rural travaillant sans contrat contre 54,2 % dans le monde urbain, elles ne sont donc pas protégées par le Code du travail. Ces pourcentages représentent l’emploi domestique.
  4. 0,1 % est un pourcentage choc représentatif des femmes occupant un poste de responsabilité au sein d’entreprises privées dans tous les domaines.

Mon moteur dans la vie, c’est de contribuer à la bienveillance envers nous et entre nous. À l’aise avec les différences de cultures, j’ai à cœur de développer mes qualités et apprendre de nouvelles choses, notamment dans le domaine de l’amélioration de soi. La pensée positive m'est une vertu.

Publicité

Les indémodables

14 souvenirs d'enfance que tous les Marocains ont en commun

Tu sais que tu es vraiment trop nul en 'swab' quand...

15 clichés de mecs forcés à prendre la 'photo parfaite' de leurs copines

Top 5 des scènes cultes de cinéma entièrement improvisées

House of Cards : 8 choses que vous ignorez probablement sur la série

10 choses qui t'arrivent quand ton anniversaire coïncide avec Ramadan

20 marocains qui existent sur Facebook

Ces 13 phrases classiques que nous avons tous dites à nos parents

12 types d'étudiants en période d'examens

Tu sais que tu as grandi au Maroc si tu as mangé 16 de ces 19 plats