À Casablanca, les commerçants du prêt-à-porter demandent de rouvrir leurs boutiques

Par le 7 mai 2020 à 13:38

En arrêt d’activité depuis le 18 mars dernier, suite à l’état d’urgence sanitaire instauré au Maroc, aujourd’hui, les commerçants du prêt-à-porter à Casablanca demandent la réouverture de leurs commerces. Au-delà de la dimension économique, des enjeux sociaux persistent vu que plusieurs salariés et ménages vivent des revenus générés par ce type d’activité.

Publicité

Entre loyers, salaires, factures d’électricité, et absence de revenus suite à l’arrêt d’activité, beaucoup de commerçants sont mis sous pression, et risquent de fermer définitivement leurs boutiques.

Hmmm GIF | Gfycat

Publicité

 

À l’approche de la période du Aid, période la plus fructueuse de l’année, 6 associations ont envoyé des correspondances au ministère de l’Intérieur afin de reprendre leurs activités avant la fin de la saison. Les professionnels ont aussi précisé que « leur activité est saisonnière ainsi que certaines collections sont préparées 6 mois à l’avance. « La fermeture en ces moments de l’année entraînerait des pertes financières énormes pour le secteur » d’après ce que rapporte L’économiste. Les commerçants veulent, donc, rouvrir les commerces en ce mois de mai, avant la fête de l’Aid.

Rappelons également que dans la ville en question, Derb Omar, garage Allal et Derb Sultan, sont les endroits les plus touchés par les percussions de l’état d’urgence sanitaire actuel, vu qu’ils comportent une centaine de commerces, tous arrêtés.

Passionnée de lecture, d'écriture et de cuisine internationale. Mes passions sont mes priorités dans la vie ❤️

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 choses qui font de la cuisine marocaine une référence diététique

Tu sais que tu aimes la nourriture plus que les gens quand...

Les superstitions marocaines les plus farfelues

Mehdi Ben Barka, un espion selon les renseignements tchèques ?

Ayoub Qanir, le cinéaste marocain sans frontières en tournage en Russie

Vidéo : Nora, cette marocaine devenue mannequin après avoir été victime de harcèlement moral dès son jeune âge

Mon beau Riad : Fès, entre tradition et modernité

Tu es toujours en retard ? Tu vas te reconnaître dans cette liste

14 'klimates' qu'on adore rendre mignonnes

5 Marocains à identifier pour se familiariser avec Ramadan