Découvrez la condamnation d’un Marocain qui a rompu le jeûne publiquement à Marrakech

Par le 29 avril 2021 à 11:13

Le tribunal de première instance de Marrakech a tranché dans l’affaire d’un Marocain qui a rompu son jeûne en plein Ramadan. Selon le site d’information Hespress, le mis en cause a été condamné à deux mois de prison ferme et à verser une amende de 500 dirhams.

Publicité

Comme chaque Ramadan, la polémique enfle concernant l’article 222 qui criminalise la rupture du jeûne en public au Maroc.

Publicité

Pour rappel, l’article 222 du Code pénal punit les personnes qui rompent leur jeûne publiquement pendant le mois du ramadan d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison ferme. L’article dispose clairement : “Celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du Ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de minimum 200 dirhams.”

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

18 choses qui font de 2018 une belle année de m*rde

Marocain et Otaku, voici comment expliquer le drama coréen à tes copains

6 choses qu'il faut savoir sur l'école supérieure marocaine

10 fois où les Français auraient dû arrêter le français

15 make up artist marocaines à suivre sur Instagram en 2020

En vidéos, découvrez la vraie beauté du Maroc

10 films que chaque Marocain est censé avoir déjà vu

14 choses que seul un superhéros téléconseiller reconnaîtra​

Qui est Ali Drissi, le designer qui habille Nabil Ayouch et son casting?

23 signes qui font de toi une Iron Lady