Fayçal Azizi dans la peau d’une femme dans son prochain film

Par le 3 mai 2022 à 14:16

Habib et Faty Fleur sont les personnages principaux de « Green Card » de Hicham Regragui. Ce sont les deux personnages que campe à lui seul Fayçal Azizi. Sortie le 18 mai. 

Publicité

Habib et Faty

Habib c’est un gars des quartiers populaires. Il est dans une situation précaire, il rêve d’être rappeur. Lui et son ami Labib rêvent de partir à l’étranger. Ils optent pour la loterie de la Green Card. Mais Habib doit se transformer en femme pour échapper à une situation. Il devient Faty Fleur, une « gold digger » très belle.

Publicité

Acteur à double jeu

Une comédie légère mais qui soulève des problèmes de société. C’est ce que propose le réalisateur Hicham Regragi, auteur de l’Appel de trung / The Call of Trung (2015) qui avait fait une belle tournée dans les festivals au Maroc et qui a remporté le Grand Prix au Festival du Court métrage de Rabat. Le réalisateur a vu en l’acteur, le « Seul acteur capable de jouer ce personnage ». D’ailleurs le comédien et chanteur estime qu’il a vécu une de ses meilleures expériences de tournage. « J’ai sous estimé ce que c’était de camper une femme. Je pensais que j’avais des facilités . Je n’avais pas envie de tomber dans la caricature. J’ai invoqué mon énergie féminine. J’ai beaucoup travaillé, j’ai utilisé toutes les techniques que je connais pour incarner ce personnage ».

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Native Advertising : 10 bonnes raisons de choisir Welovebuzz

14 choses qui font d'elle la partenaire idéale

Ce que tu vis quand tu décides de passer ton permis au Maroc

Quiz : Et si nous arrivions à deviner la pizza que tu préfères ?

Vols de rapatriement Maroc : "On est rentrés avec plus de 20 places vides"

8 choses que vivent les filles fans de foot avec le retour de la CL

13 types de personnes que tu rencontres à la Mo9ata3a

8 sites dont vous ne vous lasserez jamais

Ces 7 types d'amis avec qui il ne faut pas voyager

12 types de collègues de bureau que nous connaissons tous