L’anglais s’impose dans l’enseignement public au Maroc

Par le 28 novembre 2023 à 9:48

Publicité

Une annonce majeure du Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement élémentaire et des Sports au Maroc marque un tournant dans l’enseignement : l’anglais devient une matière incontournable dans les écoles publiques. M. Zerouali, porte-parole du ministère, explique que cette décision vise à élargir les horizons des jeunes dans des domaines clés tels que la connaissance, la technologie et la communication, compte tenu de l’importance mondiale de la langue anglaise.

Pour garantir une équité d’apprentissage entre les élèves des écoles publiques et privées, le ministère mise sur le bilinguisme (français et anglais). Cette transition progressive débute dès la première année du collège à partir de l’année scolaire 2023-2024, par rapport à la troisième année comme auparavant. Actuellement, environ 10% des élèves de la première année du secondaire suivent des cours d’anglais, et cet enseignement sera étendu à 50% des élèves de la deuxième année, avec un objectif audacieux d’inclure tous les élèves du secondaire d’ici 2025.

Publicité

Afin de faciliter ce changement, le ministère organise des formations continues pour les enseignants, les initiant aux nouveaux programmes et aux méthodes d’enseignement. Des ressources pédagogiques, notamment des supports informatiques et des plateformes numériques, sont également mises à disposition. Un comité central de pilotage supervise la mise en œuvre de ce programme, avec la création prévue de comités régionaux et provinciaux pour une mise en place harmonieuse de ces transformations à l’échelle nationale.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Nos Instagram Awards : 11 foodies à suivre absolument en 2021

Sonia Terrab : "#MeTooUniv doit faire l'objet d'une campagne nationale"

15 choses que ta coupe de cheveux dit sur toi

18 signes qui font de toi un (vrai) Rajaoui

Comme tout Marocain, vous prenez sûrement au sérieux le goûter après les cours/le travail

Vols de rapatriement Maroc : « Ils disent que les destinations sont pensées mais c'est faux »

Voilà comment reconnaître une Marocaine accro au rap

5 types de femmes que tu rencontres chez le coiffeur

Les groupes et pages Facebook les plus influents au Maroc

Ayoub Qanir, le cinéaste marocain sans frontières en tournage en Russie