fbpx

Les futurs médecins s’apprêtent à boycotter les rattrapages

Par le 18 juin 2019 à 13:27

Les étudiants en médecine continuent de revendiquer leurs droits et le malaise est loin de prendre fin. Ils s’apprêtent également à boycotter les rattrapages si aucune action concrète n’est établie par le gouvernement.

Publicité

Photo d’illustration – LNT

Une conférence de presse vient d’être tenue par la Commission nationale des étudiants en médecine ce lundi 17 juin à Rabat et dans laquelle la CNEM appelle, à nouveau, les ministères de l’Éducation et de la Santé à des actions concrètes tout en dénonçant la pression du gouvernement sur les parents, enseignants et étudiants dans les cités universitaires. Récemment, trois enseignants ont été suspendus de leurs fonctions sans oublier que des parents ont été convoqués pour des réunions afin de pousser les étudiants en médecine à cesser le boycott. Ces derniers, ont également été menacés d’expulsion des cités universitaires…

La CNEM demande au gouvernement de répondre concrètement aux revendications des étudiants en médecine, afin que « les 18.000 grévistes regagnent leurs facultés. »

Publicité

Selon les informations rapportées par le HuffpostMaroc, les futurs médecins se préparent « à une marche nationale après la fin du délai des examens ainsi qu’à un boycott des rattrapages et espèrent qu’une session normale de l’examen soit reprogrammée. »

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

15 signes qu'elle craque pour toi

12 bonnes raisons de toujours faire ses courses au supermarché

Spotted Maroc : Les ''Love Notes'' les plus inclassables

Tu sais que tu es '3la sebba' quand...

Et si un “All Stars” réunissait Don Bigg, Dizzy Dross, 7liwa, Lmoutchou, Mr Crazy et Toto?

Quiz : Es-tu un vrai Wydadi ?

6 types de personnes qu'on a tous déjà croisées en classe le jour du bac

Les plus beaux mariages princiers de la décennie

10 personnes qu'on devrait avoir le droit de tuer

Ou comment transformer des gribouillis en oeuvres d'art