Nous sommes allés à la rencontre de la jeune étudiante derrière le fameux dessin de Khadija

Kenza Amri

Par le 9 septembre 2018 à 20:47

Le désormais célébrissime dessin de Khadija (la jeune femme violée, torturée et tatouée de force par ses tortionnaires) a récemment été partagé en masse sur les réseaux sociaux. Il est aujourd’hui un véritable symbole dénonçant la « cruauté du viol et du harcèlement sexuel« .

Un dessin qui choque et qui pousse à la réflexion…

Un dessin qui interpelle et qui parle à chacun d’entre nous, femme ou homme…

Un dessin qui attire l’attention, non seulement par l’atmosphère qui s’en dégage, mais également par le coup de crayon bien spécial de l’artiste qui se cache derrière.

Nous sommes ainsi allés à la rencontre d’une jeune étudiante pleine de talents, Nada Hriouil, qui du haut de ses 18 ans, nous a laissés sans voix par son art.

Etudiante en 2ème année à l’ENCG Casablanca, cette jeune autodidacte a appris le dessin toute seule, en commençant à dessiner des personnages de dessins animés. Passionnée d’art depuis son plus jeune âge, elle a débuté le dessin à l’âge de 3 ans à peine : « Ma mère me trouvait tout le temps assise dans un coin de ma chambre en train de dessiner » s’est-elle confiée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Meet me 💜 #meettheartist #art #cute #avatar #characterdesign #artist #meetme #gettoknowme #digitalart

Une publication partagée par n a d a 🇲🇦 (@_artbynada_) le

C’est d’abord en dessinant des personnages de W.I.T.C.H ou de Winx, ses dessins animés d’enfance, que Nada a débuté, puis avec un peu de pratique elle a appris à bien dessiner le corps, les cheveux, les visages…

Sa source d’inspiration ? Le quotidien, ces petites choses qui peuvent arriver à tout le monde et qui parlent ainsi à chacun d’entre nous, ces choses qui nous font rire, sourire ou qui nous attristent.

Ces choses-là, Nada en fait des mini BDs ou des storyboards drôles.

Sa vie personnelle, les films ou les dessins animés qu’elle regarde… tout inspire cette jeune artiste à l’imagination débordante qui ne cesse de penser, de créer et de transformer ses idées en illustrations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This always happens… 😧💗 #f4f #art #love #funny #meme #cute #comics #webtoons #relatable #thisissome #headphones #ithappens #digitalart #dailysketch

Une publication partagée par n a d a 🇲🇦 (@_artbynada_) le

En se confiant à nous, Nada n’a pas hésité à déclarer en toute spontanéité : « Et oui, j’ai presque 19 ans et je regarde encore des films Disney. D’ailleurs mon préféré est Raiponce, le film de la princesse aux longs cheveux magiques. »

Une âme d’enfant et une maturité qui confèrent à Nada une personnalité tout en contraste, véritable richesse pour cette artiste passionnée qui ne cesse de nous étonner par ses dessins.

Ses idoles ? Paris Christou, un Anglais à la tête d’une célèbre chaîne YouTube et Loish, une artiste américaine qui fait fureur sur Instagram. « Ces deux-là, je les trouve vraiment talentueux et leurs idées sont originales et uniques. Chacun a son propre style » a-t-elle déclaré.

Sur son compte Instagram  _artbynada_ elle partage régulièrement des dessins qui retranscrivent avec humour ces petits tracas du quotidien.

En ce qui concerne les techniques de dessin, Nada reçoit régulièrement des questions sur le logiciel et la tablette graphique qu’elle utilise… à cela, la jeune artiste répond : « Je n’ai pas de tablette graphique. Depuis 3 ans, j’ai une tablette Samsung Galaxy Tab E, elle n’est compatible avec aucun stylet donc je dessine avec mon doigt. Et je n’utilise pas de logiciel mais une application qui s’appelle Autodesk Sketchbook  et que vous pouvez trouver sur tous les téléphones. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

TAG UR FRIENDS 💜💜💜 #friendshipgoals #drawing #art #love #besties #bestfriends #girls #digitalart #sketchoftheday #comics #comicartist #mine

Une publication partagée par n a d a 🇲🇦 (@_artbynada_) le

Dernièrement le dessin de Khadija a eu un retentissement médiatique conséquent, chose qui a profondément ému la jeune artiste : « Je ne m’attendais pas à un tel succès et à un tel nombre de partages… tout s’est passé tellement vite qu’à un moment je me suis demandée si c’était un rêve ou la réalité. Je suis très contente et satisfaite de mon travail car grâce à cela, on a offert à Khadija la possibilité de se faire soigner« .

Les messages qu’elle souhaitait faire passer à travers ce dessin en particulier ? « Sensibiliser les citoyens, pour que toutes les femmes marocaines se sentent en sécurité dans leur propre pays. »

À 18 ans à peine, Nada combine aujourd’hui parfaitement ses études à l’ENCG et sa carrière d’artiste… en se confiant à nous, elle a affirmé vouloir faire du dessin son métier : « Ça a toujours été mon rêve d’avoir un métier que j’adore, de travailler dans un domaine qui n’a pas de limites, un domaine qui me fascine, qui me rend plus forte et qui m’aide à mieux m’exprimer… J’adore écrire, j’adore les BDs, les dessins animés, les films… c’est ma passion. »

Une jeune artiste qui n’a certainement pas fini de nous surprendre !

Kenza Amri

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Les indémodables

Les 5 meilleurs bodybuilders marocains

11 bonnes raisons de ne JAMAIS visiter la Turquie

23 célébrités avant et après leur heure de gloire

15 leçons à apprendre des films de Bollywood

10 choses que tu as faites à ton grand frère et que tu n'as jamais avouées

9 choses qui caractérisent le 'mesmoum' de ta classe

Le Maroc et d'autres pays s'affrontent pour déterminer qui se moque le mieux de Donald Trump

Les 10 pires phrases de drague marocaines

8 choses à savoir sur la nouvelle Miss Univers Iris Mittenaere

Voyager sans Visa : Tunisie, pays d'Elissa, du Jasmin et de l'Harissa