fbpx

Qui est Zineb Laalami, l’une des actrices les plus prometteuses de sa génération ?

Par - 159 réactions

Son visage ne vous est pas inconnu, et pour cause Zineb Laalami est l’une des jeunes actrices les plus prometteuses de la télévision marocaine. Passée par le théâtre, La jeune actrice est révélée au grand public à l’âge de 8 ans. Précoce, travailleuse, elle ne cesse de gravir les échelons et se fait petit à petit une place de choix dans le cinéma au Maroc. Welovebuzz l’a rencontrée pour qu’elle nous en dise plus sur elle et sur ce qui la motive dans son métier au jour le jour.

Publicité

Peux-tu te présenter en quelques mots pour les personnes qui ne te connaissent pas ?

Je suis née le 8 novembre 1996 à Khémisset, j’ai étudié là-bas jusqu’à mon bac. Ensuite, j’ai déménagé à Kénitra pour poursuivre mes études à la faculté des lettres et sciences humaines, où j’ai obtenu ma licence en études françaises.

Publicité

J’habite actuellement en Espagne, plus exactement à Madrid. Je travaille en tant que professeur de français.

A quel âge a commencé la passion pour le théâtre et pour les arts dramatiques ?

Je fais du théâtre depuis l’âge de 4 ans, c’est ma mère qui m’a fait intégrer la « Maison des Jeunes ». Ensuite, j’ai continué à en faire à l’école et on nous faisait participer à plein de festivals, j’avais d’ailleurs reçu beaucoup de prix. De fil en aiguille, je me suis retrouvée à passer un casting pour un long métrage de Yassine Fennane « Karyane Zombie » et j’ai été retenue. Ce film a lancé ma carrière à la télévision.

A quel moment tu as décidé de devenir actrice ?

J’ai toujours voulu être actrice. Pour moi, ce n’est pas un métier, c’est quelque chose que je fais par passion. J’ai mon travail à côté, je participe à des projets seulement s’ils me plaisent.

En ce moment est diffusée la série « Wlad El Aam » sur MBC 5, où tu incarnes Sara. peux-tu nous parler de ce personnage ?

Sara est une jeune fille un peu mal dans sa peau, assez froide au premier abord. C’est un personnage très différent de ce que j’ai pu faire jusqu’à maintenant, j’ai adoré l’incarner et elle est très différente de ce que je suis dans la vie.

L’industrie audiovisuelle marocaine s’est pas mal développée ces dernières années : est-ce que tu as ressenti un changement en tant qu’actrice ?

Bien sûr, les conditions de tournages sont bien meilleures que ce qu’elles ont pu être il y a 10 ou 15 ans. Par contre, au Maroc très peu de comédiens arrivent à vivre exclusivement de leur travail. Contrairement à l’Europe par exemple, où les acteurs ont beaucoup plus de droits et de garanties. De toutes façon, comme je l’ai expliqué  l’argent n’a jamais été ma première motivation pour travailler dans un projet, donc ça tombe bien.

Quelles sont tes références dans le milieu du cinéma ?

Je ne saurais pas donner un nom en particulier, beaucoup m’ont fait rêver et m’ont donné envie de faire ce métier. Ma plus grande fierté est d’avoir travaillé avec quelques-uns d’entre eux, comme Fatima Khair dans « Wlad El Aam », Aziz Dadas, Fatima-Ezzahra Bennacer, Raouia, Majdouline Idrissi…

Beaucoup d’acteurs disent préférer jouer des rôles de méchants dans leur fictions. Qu’en est-il pour toi ?

Je n’ai pas vraiment de préférence, j’ai un très large panel de rôles que j’aimerais jouer, pas forcément héros ou anti-héros. Après, c’est vrai que j’aime incarner des personnages gentils, des jeunes filles sensibles et douces, un peu naïves, c’est ce qui me plairait le plus.

Tu es très présente sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram où tu es suivie par une communauté de plus de 355.000 personnes. A quel point c’est important pour toi ?

C’est un outil formidable pour communiquer avec ceux qui regardent ton travail et qui n’auraient jamais eu l’occasion d’échanger avec toi. Sans cela, le contact avec le public serait beaucoup plus réduit. Je l’utilise aussi pour faire des partenariats, comme tous les influenceurs.

Quelles sont les nexts steps ?

Plein d’autres projets, qui me correspondent et où je pourrais exprimer tout mon potentiel !

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 raisons pour lesquelles les couples heureux postent moins sur les réseaux sociaux

20 signes qui prouvent que tu as oublié ton ex définitivement

A tous les CONducteurs qui s'accaparent de nos routes, on vous fait repasser le permis

10 étapes à suivre pour une soirée détente-cocooning réussie

16 types de femmes que tu rencontres au hammam

Mon beau Maroc : Oued Laou, le havre de paix

Top 10 des voitures les plus rapides de la planète

”Kayna” avait tout son sens pendant ces moments où on ne savait pas quoi dire

12 situations où tu sens qu'on compte sur toi sans te le dire pour autant

17 raisons pour lesquelles les R’batis sous-estiment Salé