YONII, le prodige du rap marocain que vous ne connaissez pas (encore)

Kenza Soulaymani

Par le 8 mai 2017 à 16:17

Né à Stuttgart en Allemagne, il a maintenant 25 ans. D’une enfance simple à la marocaine, Yassine El Harrouk de son nom de scène YONII, surprend par ses grandes ambitions. Il arrive que le hasard met sur le chemin du journaliste une révélation, Yassine en est une.

Exclusivement pour nous, ce rappeur hors normes qui chante la vie hostile et ingrate mais pleine d’espoir, nous fait part d’une enfance partagée entre le Maroc et l’Allemagne. Issu d’une famille nombreuse, Yassine dit qu’il n’a jamais connu le grand confort mais cela sans cacher sa grande passion pour le rap et le théâtre. D’ailleurs, avant de s’investir dans la musique en l’occurrence le rap, Yassine était inscrit dans une école de théâtre en Allemagne dont il est diplômé.

generations.fr

Parallèlement à toutes ses activités théâtrales et cinématographiques, Yassine qui est déjà connu en Allemagne demeure un chevronné de la musique. Cette musique où la parole prend tout son sens sur fond de notes musicales inspirées d’un ici bas brutal et impitoyable. Mais chanter c’est s’exprimer et être écouté et comme il nous l’a confié :  « Le théâtre et la chanson sont d’excellentes plates formes de l’expression. »

Genre désinvolte, basané et d’une spontanéité qui va de pair avec le rap dont il fait son quotidien, Yassine est en quête d’un parolier. Pour l’heure, nous a t-il révélé, c’est sa maman qui l’aide à griffonner des « quatrains » qui, d’ailleurs, donnent à son rap le genre brut et baroque.

generations.fr

Autant passionné par la chanson que par le théâtre, Yassine endosse sa cuirasse et promet d’aller loin. Son défi, nous dit-il avec humilité, c’est d’user à la fois de l’arabe et de l’allemand dans ses clips vidéos. Son aisance face aux caméras se comprend, Yassine fait du cinéma, oui il est pris pour des petits feuilletons allemands qui ont d’ailleurs eu du succès.

Voilà pourquoi on tient à vous le faire connaitre ! Yassine est dans le moule de l’art. Cet art qui épouse le geste à la parole. S’il voit haut et loin, il ne manque pas d’évoquer sa jeunesse difficile en Allemagne, Alors que l’horizon lui paraissait sombre, nous explique t-il, une annonce dans un journal capte son attention.

mouv.fr

« Une annonce dans un journal attira mon attention : Nous cherchons des jeunes maghrébins s’intéressant au théâtre pour casting… j’ai, sans réfléchir, pris mon téléphone pour les appeler. Sur 800 candidats, seulement 8 ont été sélectionnés et j’en faisais partie. » Nous dit-il fièrement sans nous étonner outre mesure. À cette période, il avait 17 ans. Depuis, il a pris ses marques Pour dégoupiller toute l’énergie et la pression qui n’avaient plus d’espace.

Découvrez sa musique, vous nous en direz des nouvelles !

1. Ghetto
2. Mama
Kenza Soulaymani

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Les indémodables

Les étapes par lesquelles tu passes avant d'acheter un téléphone

10 choses que les célibataires pourront faire le jour de la Saint-Valentin

9 choses qui t'arrivent après avoir passé le permis

'Tu préfères ?' : 10 dilemmes qui vous feront réfléchir

Top 10 des plus belles actrices et mannequins marocaines

Ce que vous devriez éviter de faire dans certains pays

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...

10 conseils d'un mouton marocain très sage, mais 'mferwe7' 

Les splendides bureaux de Google à Budapest

13 produits que les Marocains adorent et consomment à volonté