fbpx

Après les menaces, le Maroc ne recevra plus de bénévoles belges…

Par le 8 août 2019 à 9:38

L’histoire des jeunes filles en provenance de la Belgique qui ont tenu à désenclaver le village d’Adar près de Taroudant pendant qu’elles étaient en vacances, continue de faire couler de l’encre. 

Publicité

Après l’enseignant marocain qui a incité à des actes criminels et de décapitation envers elles, et le député du PJD qui a tenu des propos misogynes à leur encontre parce qu’elles portaient des shorts et T-shirts, provoquant un énorme tollé sur les réseaux sociaux, l’Association Belge Flamande Bouworde vient de prendre la décision de ne plus envoyer de bénévoles au Maroc.

Publicité

C’est une information qui vient de choquer les internautes… Les menaces de décapitation ont déclenché une vive polémique sur la toile. L’association flamande Booworde a, donc, demandé, selon plusieurs médias, à l’ambassade de Belgique à Rabat, si « les jeunes belges étaient en sécurité, et s’il y avait lieu de s’inquiéter » tout en les appelant à ne plus envoyer de nouvelles équipes…

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

10 choses qui vous rappelleront votre enfance marocaine

18 adjectifs purement marocains pour décrire une femme

13 habitudes que l'on développe avant l'arrivée du salaire

Voici pourquoi toute jeune fille marocaine a déjà eu des envies meurtrières chez son coiffeur

16 mythes typiquement marocains

Tu es pleurnichard? Tu te reconnaîtras dans ces points

8 choses à faire pour préserver votre couple

15 choses que seules les filles aux cheveux courts pourraient comprendre

10 raisons pour lesquelles les garçons font de la musculation

22 choses que ceux qui n’ont pas fait leur scolarité au Maroc ne pourront pas comprendre