Après les menaces, le Maroc ne recevra plus de bénévoles belges…

Par le 8 août 2019 à 9:38

L’histoire des jeunes filles en provenance de la Belgique qui ont tenu à désenclaver le village d’Adar près de Taroudant pendant qu’elles étaient en vacances, continue de faire couler de l’encre. 

Publicité

Après l’enseignant marocain qui a incité à des actes criminels et de décapitation envers elles, et le député du PJD qui a tenu des propos misogynes à leur encontre parce qu’elles portaient des shorts et T-shirts, provoquant un énorme tollé sur les réseaux sociaux, l’Association Belge Flamande Bouworde vient de prendre la décision de ne plus envoyer de bénévoles au Maroc.

Publicité

C’est une information qui vient de choquer les internautes… Les menaces de décapitation ont déclenché une vive polémique sur la toile. L’association flamande Booworde a, donc, demandé, selon plusieurs médias, à l’ambassade de Belgique à Rabat, si « les jeunes belges étaient en sécurité, et s’il y avait lieu de s’inquiéter » tout en les appelant à ne plus envoyer de nouvelles équipes…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Quiz : 8 squares pour savoir si ton crush t'aime ou pas

Le petit Omar, le dico pour comprendre les parents marocains

La Babouche, un incontournable pour la femme marocaine

Mehdi Lougraïda, le chef d'orchestre marocain qui fait valser le classique

7 astuces bizarres de beauté qui vous sauveront la vie

13 habitudes que tu développes quand tes parents t'envoient de l'argent

10 choses que font les petits enfants et que l'on adore

Les 3 séries qui ont tout raflé aux Emmys à voir absolument

7 types de frères et soeurs qui existent dans toutes les familles -2e partie-

La Playlist du dimanche pour un retour sur la semaine en musique