fbpx

Après les menaces, le Maroc ne recevra plus de bénévoles belges…

Par le 8 août 2019 à 9:38

L’histoire des jeunes filles en provenance de la Belgique qui ont tenu à désenclaver le village d’Adar près de Taroudant pendant qu’elles étaient en vacances, continue de faire couler de l’encre. 

Publicité

Après l’enseignant marocain qui a incité à des actes criminels et de décapitation envers elles, et le député du PJD qui a tenu des propos misogynes à leur encontre parce qu’elles portaient des shorts et T-shirts, provoquant un énorme tollé sur les réseaux sociaux, l’Association Belge Flamande Bouworde vient de prendre la décision de ne plus envoyer de bénévoles au Maroc.

Publicité

C’est une information qui vient de choquer les internautes… Les menaces de décapitation ont déclenché une vive polémique sur la toile. L’association flamande Booworde a, donc, demandé, selon plusieurs médias, à l’ambassade de Belgique à Rabat, si « les jeunes belges étaient en sécurité, et s’il y avait lieu de s’inquiéter » tout en les appelant à ne plus envoyer de nouvelles équipes…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Les indémodables

Top 10 des parfums de KitKat que nous n'avons pas au Maroc

Bouffe Vs Sport : Quelle activité pour quel plat ?

10 choses que les Marocains faisaient avant l'apparition des smartphones

12 choses qui prouvent que tes années à l'université sont les meilleures

En images, 15 pubs de Street Marketing les plus créatives

7 tendances mode qui reviennent du passé

9 salles de bain au design hors du commun

Ce que tu as le temps de faire pendant qu'une fille se prépare

9 plats incontournables pour passer un hiver chaud

Mon beau Maroc : Belyounech, où le paradis sur Terre