fbpx

Bientôt, vous pourrez acheter votre kit de dépistage du VIH en pharmacie au Maroc

Par le 15 avril 2021 à 15:03

Une première. Des autotests de dépistage du VIH seront bientôt disponibles dans les pharmacies. D’après TelQuel, ces derniers se présentent sous forme de test salivaire, et viennent de recevoir l’autorisation du ministère de la Santé pour être commercialisés dans les pharmacies.

Publicité

Ces autotests “permettent aux citoyens de diagnostiquer plus facilement la présence du VIH dans leur corps, sans passer par un laboratoire d’analyses”, précise la même source.

Publicité

Pour se dépister, il suffira simplement de passer la spatule sur la gencive supérieure et la gencive inférieure, avant de la plonger dans un liquide. Puis attendre, tel un test de grossesse, l’apparition d’une ou deux barres sur le test. Une barre signifiant que vous n’êtes pas atteint et deux que vous êtes séropositif.

Disponibles depuis 2012 aux Etats-Unis et depuis 2015 en France, les autotests seront “vendus dans les pharmacies à 195 dirhams”. Les résultats sont “fiables à 99% et apparaissent au bout de 20 minutes”, a précisé le président de M2H, Hicham Lahbabi, auprès de TelQuel.

La société M2H est celle qui a obtenu le marché du kit d’auto dépistage au Maroc.

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 différents types de petites amies qui existent réellement

12 idées de coiffures pour filles flemmardes

Cara Blanca, ce trésor enfoui au Maroc qu'il faut visiter cet été

Comment TikTok a pu remettre à jour des chansons des années 80-90 ?

Les 10 endroits au monde où vous ne trouverez aucune voiture

11 lives de marocains à suivre sur Instagram tous les soirs

12 choses qui prouvent que tes années à l'université sont les meilleures

25 raisons de garder sa barbe même au mois de Décembre

Les 7 questions qu'on se pose tous sur les dessins animés de notre enfance

9 stéréotypes sur les étudiants en droit