De nouveaux amendements proposés pour le projet de loi du service militaire

Par le 25 décembre 2018 à 14:58

Alors que 10.000 jeunes, seront formés dans le cadre du service militaire obligatoire à partir de septembre 2019des amendements « pourraient » être ajoutés au texte de loi n°44-18 relatif au service militaire.

Publicité

En effet, les groupes parlementaires ont formuleé leurs suggestions d’amélioration de cette nouvelle législation.

Selon le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum, les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition proposent que l’intégration dans les différentes branches de la fonction publique pour tous les citoyens soit conditionnée par « l’accomplissement du service obligatoire d’une durée de 12 mois« . Ils devront, donc, disposer d’un certificat prouvant qu’ils ont accompli leur formation.

Publicité

Et ce n’est pas tout…

La majorité propose également à ce texte de loi d’interdire aux personnes naturalisées d’accomplir le service militaire durant « les cinq années suivant leur obtention de la nationalité marocaine. »

Toutefois, les jeunes marocains qui seront appelés au service militaire seront exonérés de l’impôt sur le revenu (IR) sans oublier que les femmes et les MRE pourront être dispensés de ce service…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Le petit Omar, le dico pour comprendre les parents marocains

21 situations que tu connais si ton/ta partenaire est fan d'Harry Potter

Voici à quoi ressemble la journée d'un jeune Marocain durant Ramadan

5 bonnes raisons d'arrêter de manger du fast food

Le Marocain et Atay : 10 fois où cette relation était une meilleure histoire d'amour que Twilight

Les 6 idées que tu as quand tu apprends que l'un(e) de tes ami(e)s va se marier

Dizzy Dros : Nota, Merendina et AFRIMA

5 bonnes raisons de tenter l’expérience ECO Auberge le Festival

8 choses à faire pour préserver votre couple

Découvrez à quoi ressemblait la piscine de Casablanca dans les années 1930