fbpx

La Solda : Comment le confinement a beaucoup boosté cette startup marocaine

Par le 5 février 2021 à 16:08

Le confinement en mars 2020 a pu être fatal pour certaines entreprises qui n’ont pas pu s’adapter aux mesures restrictives. Ce n’était pas le cas de la startup La Solda, un site d’e-commerce – boutique en ligne – qui a connu son envol lors du confinement. On a rencontré l’un des cofondateurs de l’entreprise, Mehdi Falaki qui nous a raconté cette histoire pleine d’optimisme.

Publicité

La Solda a commencé en 2016. Une histoire de famille qui a impliqué Mehdi Falaki et sa soeur, alors installés respectivement au Canada et en France. “A la base, c’était un site de deals, des articles avec de bons rapports qualité prix. Petit à petit, nous nous sommes adaptés. On s’est dirigés vers les articles maison, l’électroménager, la déco-maison et dans les articles beauté (accessoires)”, nous explique le DG de La Solda.

Publicité

Débuts difficiles

Les débuts n’étaient pas aisés. L’entreprise mise sur beaucoup sur la promotion et la communication. Encouragés par le potentiel qu’avait l’entreprise, Mehdi Falaki et sa soeur puisent dans leurs fonds propres pour financer leur projet. Les années s’enchaînent et les chiffres commencent à bouger. “La première année et la deuxième le chiffre a doublé, l’année suivante aussi, après c’est allé à entre 15 et 40% de croissance. Économiquement, ce n’était pas viable, nous devions dépenser plus d’argent, en logistique, en marketing”, explique Mehdi Falaki.

Avant et après Covid

C’est là où le Covid a changé la donne. Il y a eu un avant-après Covid. Avant le confinement, la croissance était là, mais la rentabilité n’était pas au rendez-vous. Dès le début de la pandémie et les premiers jours du confinement, la donne a changé.

“Le nombre de ventes a été multiplié par trois et le marketing dont on avait besoin pour générer ces ventes, on l’a divisé par quatre. Directement, le marché a juste changé. Jusqu’à présent on n’a pas eu besoin de mettre autant de marketing qu’avant le Covid, pour générer au moins le même nombre de ventes si ce n’est plus”, précise le cofondateur de La Solda. Dans le détail, ce dernier explique que du 15 avril à la fin du confinement, les chiffres ont été de 3 fois et demi le nombre de ventes habituels, comparé à l’année d’avant.

L’équipe de la startup La Solda. /Ph. Mehdi Falaki

Produits inattendus

Au début, le pic des commandes concernaient des “produits inattendus”, comme les appareils coiffants, les tondeuses. Puis, lors du ramadan, l’électroménager était en tête. Coup de chance, quelques semaines avant le confinement, La Solda avait les distributeurs de savons/gel infrarouge, que les entreprises voulaient absolument se procurer.

Maintenant, La Solda ne cherche pas à brûler les étapes, mais à y aller step by step. Mehdi Falaki déclare : “On aurait pu abandonner l’aventure un an auparavant, chaque année on déboursait de l’argent de notre poche pour continuer à avancer. On ne l’a pas fait. Heureusement, on a pu tenir le coup jusqu’à ce que le changement opère”.

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Quiz : Étais-tu bien vivant cette année 2017 ?

Confinement: 5 activités anodines du quotidien qui nous manquent

10 moments qu'on a tous connus en tant que Marocains

13 bonnes raisons de rester célibataire...

8 choses que vous connaissez si vous êtes un oiseau de nuit

19 différences entre notre génération et celle d'aujourd'hui

20 questions auxquelles on a envie de dire 'non' automatiquement

11 règles simples pour un ventre plat et svelte

12 choses que seules les personnes qui ont toujours froid comprendront

Mon Beau Maroc : Merzouga, le palais des dunes