fbpx

Photos : L’examen écrit du concours d’accès aux facultés de médecine marqué par des fuites

Par le 2 août 2022 à 21:03

L’examen écrit du concours d’accès aux facultés de médecine, qui a eu lieu le 29 juillet dernier, a été touché par des fuites sur les réseaux sociaux.

Publicité

La Commission nationale marocaine des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie a appelé le ministère de l’Enseignement supérieur à “ouvrir en urgence une enquête pour vérifier la véracité des publications diffusées” sur les réseaux sociaux et via l’application Whatsapp et les allégation de tricherie” lors de l’examen écrit du concours d’accès aux facultés de médecine de pharmacie et de médecine dentaire, lit-on dans un communiqué de presse.

Publicité

Pour la Comission, il faut “prendre toutes les procédures juridiques et administratives pour poursuivre les intéressés et désigner les responsabilités” de toute personne impliquée dans ces fuites. Mais aussi, refaire “l’examen s’il le faut”.

Retour sur les faits, lors du jour de l’examen écrit du concours commun, des captures d’écran des sujets et leurs réponses ont circulé sur Whatsapp et sur des groupes Facebook.

L’Instance démocratique marocaine des droits de l’Homme (IDMDH) a également appelé le ministère de l’Enseignement supérieur à ouvrir une enquête.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le ministère de l’Enseignement supérieur n’a pas réagi à ces incidents.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature

Qu'est-ce qui fait de 'L'orange amère' l'un des films préférés des Marocains ?

10 choses qui t'arrivent quand tu voyages à l'étranger pour la première fois

7 manières de friendzoner quelqu'un sans dommages collatéraux

10 Packagings à couper le souffle

Vivre seul est source d'innombrables plaisirs, preuve en images

7 erreurs à ne jamais commettre si tu veux le/la garder

18 choses qui font de 2018 une belle année de m*rde

10 bonnes raisons de tomber amoureuse de Jesse Williams

5 situations dans lesquelles il est temps de ne plus dire hchouma