fbpx

Coronavirus : Les réanimateurs annoncent que les hôpitaux sont débordés au Maroc

Par le 11 août 2020 à 20:12

La fédération nationale des anesthésistes réanimateurs du Maroc (FNAR) lance un appel à l’aide: la deuxième vague de contamination est en train de se produire et les hôpitaux sont débordés.

Publicité

Selon les informations rapportées par le360, la FNAR tire la sonnette d’alarme et demande aux autorités de se préparer pour anticiper le pic de prévalence. Celui-ci devrait se produire au début du mois de septembre prochain.

Forcés de constater un manque de ressources humaines et matérielles, la fédération souligne plusieurs points inquiétants vis-à-vis de la situation épidémiologique actuelle:

Publicité

-La deuxième vague de contaminations qui atteint des records ces dernières semaines.

-Le manque de ressources humaines en anesthésie, réanimation et médecine d’urgence, maintenant épuisées.

-Les ressources matérielles et médicamenteuses essentielles sont aussi de moins en moins disponibles.

La FNAR demande aussi aux autorités sanitaires à rallier le secteur privé au public, aussi bien dans le diagnostic clinique et biologique de la maladie, que dans la prise en charge, le suivi et le traitement des malades Covid-19.

Visant à optimiser le rendement des médecins réanimateurs et des services de réanimation publics, la fédération a cité plusieurs recommandations. (rapportées par le360)

«- Création des Unités de soins intensifs (USI) sur les sites d’hospitalisation libérés des patients asymptomatiques et pauci-symptomatiques (présentant peu de symptômes): ces USI seraient gérées par des «non-réanimateurs» (infectiologues, pneumologues, urgentistes, médecins généralistes, chirurgiens, etc.) dans l’objectif de soulager les services de réanimation.

– Réserver l’accès aux services de réanimation exclusivement aux patients en détresse vitale pour optimiser le rendement de ces services.

– Déjà en sous-effectif, les réanimateurs ne devraient pas être sollicités pour les tâches de gestion ou d’administration afin de pouvoir dédier la totalité de leurs heures de travail aux soins de réanimation.

– Création dans toutes les structures, de circuits Covid, non-Covid et tampon, pour pouvoir protéger les patients, ainsi que le personnel soignant, et continuer à prendre en charge correctement les autres pathologies. »

Influenceur instagram à mes heures perdues et voyageur dans l'âme, j'aide les jeunes a se dépasser physiquement. Vecteurs de créativité et d'expression, les réseaux sociaux sont ma vocation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 bonnes raisons d'aller lire le livre 'L'Khibrologue' tout de suite

Réponds à ce quiz et on te dit dans quel endroit tu passeras le nouvel an

6 raisons pour lesquelles on ne regarde pas les chaînes télévisées marocaines

10 types de personnes qu'on rencontre tous le jour de Aid El Adha

Mode d'emploi : Comment énerver un chel7

7 signes qui font de toi un étudiant en psychologie au Maroc

Les 5 commandements pour arrêter de fumer

Mon beau Maroc : Bin El-Ouidane, la perle bleue synonyme d'évasion

13 raisons pour lesquelles un R’bati n’aura d’yeux que pour une R’batia

7 choses qui prouvent que c'était mieux avant