Programme ‘e-Salama’, ou comment protéger les internautes marocains, expliqué en 4 points

Rhita

Par le 25 octobre 2017 à 11:46

Avouons-le, nous ne sommes pas assez prudents vis-à-vis de nos enfants lorsqu’il s’agit de leurs passages (aussi brefs soient-ils) sur Internet. Pare-feux, contrôle parental, restrictions, antivirus, etc. Quels moyens n’a-t-on pas mis en application pour les prévenir des menaces d’Internet ? Et bien, réjouissez-vous, mesdames et messieurs !

En partenariat avec le Conseil d’Europe, et grâce à son soutien technique, le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social a lancé, le vendredi 13 octobre, un tout nouveau programme portant le nom de « e-Salama ». « À quoi cela servira ? », nous demanderez-vous.

1. Préserver les enfants des risques auxquels ils sont susceptibles d’être exposés

Racisme, rébellion, harcèlement sexuel, initiation à la pornographie et/ou à la consommation de drogues en tous genres, rencontres de mauvais augure, intégration de réseaux criminels, etc.

Telquel

2. Sensibiliser non seulement les parents, mais aussi leurs enfants quant à l’usage d’Internet

Il est vrai que l’on n’est jamais trop prudent et qu’à tout âge l’on risque d’être exposés aux risques. La vigilance ne sera jamais de trop.

Industrie du Maroc

3. Encourager l’épanouissement des enfants sur Internet via les réseaux sociaux

Aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux, les enfants et pré-adolescents sont plus à même de nouer des liens d’amitié. En effet, les différentes plateformes sociales que nous connaissons ont tendance à faciliter la communication entre les individus.

4. Approfondir les connaissances des enfants en termes de Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication

Il est important que vos enfants développent et approfondissent leurs connaissances en termes de NTIC, mais attention à ne pas tomber dans la « Cyberdépendance » ! Les sensibiliser et leur montrer les bienfaits, mais également les méfaits que peut présenter l’utilisation des smartphones ou tablettes ne leur sera que bénéfique.

Telecom-©-Mehdy-Mariouch

Rappelons les faits récents d’un enlèvement d’une quinzaine d’adolescents de 13 à 16 ans, résidant au quartier Hay Hassani à Casablanca.

Œuvre implacable de « Didi El Ghorba » ayant eu pour volonté de soumettre lesdits adolescents à un réseau criminel via le réseau social Facebook en les appâtant avec une vision pseudo-idéologique concernant la vie en Europe.

Séduits par ces paroles doucereuses et alléchantes, les adolescents en question n’ont pas hésité un instant à vendre certains de leurs effets personnels dans le but de se donner les moyens de parvenir à leur objectif commun au détriment de leurs familles.

Évitons le drame et protégeons nos enfants !

Rhita

Amoureuse de la rédaction depuis mon plus jeune âge, je mets ma plume à votre disposition pour vous apporter le meilleur du net.

Les indémodables

10 petites astuces beauté à utiliser au quotidien

J'imagine mon Maroc : Et si on légalisait le cannabis ?

10 choses que tu oublies tout le temps

12 habitudes que tu développes quand tu deviens trop indépendant

9 raccourcis clavier qui seraient parfaits pour nous les Marocains

10 raisons qui prouvent que les amis d'université sont ta 2ème famille

6 signes qui prouvent qu'il est un vrai '3niba'

10 titres de chansons marocaines qui, traduits en français, ne veulent rien dire

Les inegalités sociales au Maroc vues depuis la lentille d'un car spotter

Les 8 photos les plus 'cools' du Président Barack Obama