Des élèves de Lyautey démentent les rumeurs sur les scènes de violence

Kenza Soulaymani

Par le 26 janvier 2017 à 18:31

Grande manifestation hier au lycée français Lyautey de Casablanca. Arborant drapeaux et slogans, de futurs bacheliers ont exprimé leur mécontentement contre la décision unilatérale de l’administration, celle d’avancer la date du bac blanc au deuxième trimestre au lieu du troisième.

Des rumeurs qui se trament depuis hier font savoir que cette manifestation, à priori symbolique et pacifiste, s’est transformée en un véritable raz-de-marrée violent menant à un débordement ingérable. Dans un grand courroux, des élèves de terminale auraient convergé vers la salle des profs où ils en ont enfermé certains. Des classes saccagées et des vitres brisées. Ils auraient également mis le feu à l’enceinte du bâtiment au point où une intervention des forces de l’ordre a été nécessaire pour stopper ce déferlement inquiétant. Ces informations ont aussitôt été démenties par une élève sur Facebook.

Appuyant les propos Tsouli Kenza, l’ambassadeur de France au Maroc qui gère aussi le réseau de l’enseignement français à l’étranger affirme à nos confères du HuffPost Maroc que la manifestation d’hier s’est déroulée sans incident à part un seul papier qui a été brulé.

En attendant la confirmation de la véracité des faits, il demeure certain qu’une vive tension prévaut au niveau de la terminale. Il est clair que les angoisses du bac se font déjà ressentir alors que l’on est encore qu’au mois de janvier.

Kenza Soulaymani

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Les indémodables

Ce photographe intercale des selfies ordinaires entre horreur et cynisme

Les 10 plus beaux centres commerciaux au monde

20 célébrités qui ont visité le Maroc dans le passé

Ces belles choses qui coïncident avec ta période d'exams

Le mari marocain idéal en 10 points

Ces 12 fautes de français que nous ne pouvons plus supporter

12 choses qui arrivent quand tu vis à l'étranger et que tu rentres bientôt au Maroc

23 trucs de filles que les mecs ne pourront jamais comprendre

#JeDéfieMonMaroc : Le Maroc sous un autre angle - 1ère partie

Il faut être accompagné d'une fille pour entrer au Morocco Mall